1983

"1983" est une installation vidéo qui questionne l'impact de la mémoire implicite sur la manière dont nous percevons le territoire et le temps. "1983" is a new media installation about the impact of implicit memory on the way we react to various stimuli inside a territory. It is also a reflection on our own perception of time, its slowness and its overlapping.


"1983" est une installation vidéo qui questionne l'impact de la mémoire implicite sur la manière dont nous percevons le territoire et le temps.

Serait-il possible que ce que nous percevons à un moment et un lieu précis soit dans les faits différente de la réalité? Jusqu’à quel point notre mémoire modifie nos perceptions? Jusqu’où une image peut ramener vivants des souvenirs enfouis et nous faire revivre des moments passés?

Toutes ces interrogations sont au coeur même de la recherche artistique de “1983”. Avec ce travail, l'artiste avance l’idée selon laquelle nos perceptions actuelles ne seraient en fait que des perceptions continues et juxtaposées de différentes émotions vécues tant dans le passé que dans le présent. 

L’installation, plus proche de la photographie que du vidéo, est constituée en une image qui évolue durant une boucle de 6 minutes mais dont le mouvement, presque imperceptible, nous amène à nous questionner sur notre perception du temps. Par ailleurs, le traitement de l’image nous porte à vouloir compléter le tableau et force le spectateur à puiser dans sa propre mémoire pour situer le territoire présenté, créant ainsi une identification très forte à l’oeuvre. En utilisant un logiciel spécialement développé par l’artiste pour ce projet, cette oeuvre amène la photographie sur le terrain de l’image en mouvement de manière novatrice.
"1983" is a video installation about the impact of implicit memory on the way we react to various stimuli inside a territory. It is also a reflection on our own perception of time,  its slowness and  its overlapping.

Through pictures related to his childhood memories, the artist promotes the idea that our current perceptions are actually continuous and juxtaposed perceptions coming from past and present. 

This installation, nearer to photography than video, is an image that slowly evolves over a 6-minute loop and the almost imperceptible movement questions the way we perceive time. Also, the image processing creates a impressionistic landscape that brings people to complete the image with their own memories. By using his own software specially created for this piece, the artist puts photography into moving pictures’ territory in an innovative way.
 
Back to Top